Des couples amoureux qui couchent avec d’autres couples, qui invitent des hommes à rejoindre leurs ébats, qui pimentent leurs jeux sexuels avec des partenaires féminines, qui participent à des partouzes. Et l’amour, bordel ?

amour et libertinageDe la même façon que fut fait aux libres-penseurs le procès de n’avoir aucune morale, le reproche le plus commun fait aux libertins d’aujourd’hui est d’être parfaitement étrangers à cette notion cardinale des relations sexuelles conventionnelles contemporaines : l’Amour.

A y regarder de plus près, et à en parler avec de vrais couples libertins, ces derniers revendiquent au contraire une relation amoureuse épanouie, certes libre, mais pas si éloignée des conceptions classiques de l’amour romantique et courtois.

Marc, 33 ans, en couple avec Gina

« Tout va bien dans notre couple, déjà plusieurs années que nous habitons sous le même toit et nous avons envie de construire notre vie ensemble. Une faim immodérée pour les galipettes ensemble, je suis sûr de son amour (elle sait bien me le montrer) et elle est sûre du mien. Nous avons commencé le libertinage par jeu et par complicité. J’adore la voir prendre du plaisir avec d’autres hommes ou femmes. Je la trouve vraiment très belle et désirable dans ces moments là. Nous partageons vraiment quelque chose ensemble. Coquins, gourmands et malicieux, nous avons soif de nouvelles expériences, c’est notre expérience, notre sexualité….. et elle n’est finalement pas si différente d’autres couples amoureux, elle est juste plus étendue… »

Et nos couples libertins de se moquer, pas toujours gentiment, de la tartufferie des redresseurs de torts et autres pères-la-morale, si prompts à venir se choquer des pratiques échangistes et des sexualités plurielles, pour mieux cocufier à tour de bras une fois le vernis craqué.

Delphine et Christophe, amour et sexe libre

« C’est étrange les a priori que peuvent avoir les non-libertins sur notre sexualité…. Nous sommes un jeune couple marié depuis 6 ans, parents de deux adorables petites filles et très amoureux l’un de l’autre…. Nous pratiquons l’échangisme périodiquement mais régulièrement. Dans notre entourage personne n’est au courant – ça n’est pas écrit sur nos visages – et un soir, alors que nous dînions chez des amis, quelqu’un a abordé le sujet en parlant d’un couple un peu excentrique que tout le monde connait. Et là, les remarques sont allées bon train :  » Les échangistes ne pensent qu’au cul ! ils veulent juste tirer un coup ailleurs ! Ce genre de couple doit être sacrément malheureux ! C’est voué à l’échec ! » Ah bon ? Tiens c’est rigolo ça… Nous, on est échangistes, très heureux et très amoureux, a-t-on pensé dans nos têtes, et on connait des personnes – dont certaines, auteurs des réflexions précédentes, qui trompent copieusement leur moitié derrière leur dos ou d’autres couples, malheureux comme la pierre, qui continuent à vivre ensemble pour sauver les apparences. Oui, les libertins s’aiment ! C’est choquant ? »

échangisme et amour
De là à dire que le libertinage est un vaccin à toute épreuve contre la morosité dans le couple, il y a un pas. Car la liberté sexuelle semble avoir ceci de particulier qu’elle ne fonctionne que chez les couples qui se portent bien.

Tout juste aide-t-elle à trouver un équilibre sexuel et une nouvelle dynamique érotique…

Jean-Luc 41 ans, libertin célibataire

« Moi, je suis libertin tout seul. Depuis presque trois ans maintenant. Je me suis marié à l’âge de 18 ans avec une femme que j’aimais tendrement. Coquine au début, nos rapports sexuels se sont espacés pour devenir quasiment inexistants pendant une longue période après la naissance des enfants. A cette époque, je fantasmais beaucoup sur les autres femmes mais je ne suis jamais passé à l’acte. Je voulais à tout prix sauver notre couple. Pour amener un peu de piquant à cette sexualité que je pensais en sommeil, j’ai proposé un jour d’aller dans un sauna libertin, juste pour voir, c’est ainsi que nous avons commencé à coucher avec d’autres partenaires. S’en sont suivies des crises de jalousie interminables et beaucoup de frustration. Elle n’était pas heureuse et moi non plus. Puis nous nous sommes séparés, en réalité je crois que dès le début je ne l’aimais plus, tout simplement. »

Serge et Alexia, 45 ans, le remède amoureux

« Notre couple allait bien, et même très bien : nous avions une grande complicité, nous riions ensemble, faisions des tas de choses ensemble. Mais, sur le plan sexuel, c’était juste bien. Plus la folle passion, après 14 ans de vie commune. Nous prenions toujours du plaisir, mais ce n’était vraiment plus une priorité.

Puis, nous nous sommes lancés dans l’échangisme et là, tout est revenu comme aux premiers jours. Ça n’a pas simplement été un nouveau départ pour notre sexualité à l’un comme à l’autre, mais un vrai renouveau pour notre sexualité commune. Ce n’est pas compliqué, si nous sortons en club un week-end, la semaine suivante est consacrée aux galipettes entre nous, à la moindre occasion, et avec beaucoup d’inventivité.

Parfois, nous « debriefons » ensemble nos sorties coquines, et ça suffit à nous donner envie l’un de l’autre. Le libertinage a ravivé la flamme de notre passion l’un pour l’autre. »

Pas si mal, finalement, le bilan du libertinage sur les couples amoureux…