L’Extase de Sainte Thérèse est une œuvre du Bernin, réalisée au milieu du XVIIème siècle et visible en l’église Santa Maria Della Vittoria de Rome. Même si cette sculpture a été conçue à des fins de propagande catholique, elle a toujours évoqué à certains (dont Sade) le plaisir sexuel féminin.

Quand j’ai un orgasme, ça me fait toujours la même chose. Traitez-moi de mystique si vous voulez, mais j’ai l’impression d’être envahie non seulement par une vague de chaleur, mais aussi par quelque chose de plus divin. Je sens comme mille trompettes qui résonnent en moi et la sensation de l’extase n’a plus rien de physique. C’est spirituel.

Extase de Sainte Thérèse

Gian Lorenzo Bernini
Extase de Sainte Thérèse
Statue en marbre 1647 – 1652
Église Santa Maria Della Vittoria de Rome

Ce jour-là, je suis rentrée dans une église. La première fois depuis bien longtemps. Allez savoir pourquoi, mais le mysticisme des lieux a évoqué en moi ce fameux orgasme, celui qui vos transporte au 7ème ciel, au paradis.

Le lieu de culte était vide. Je faisais face à un Jésus en croix qui semblait apprécier de souffrir autant. Ça m’a rappelé certains soirées un peu glauques où mon mari et moi nous adonnons à nos fantasmes sans aucune retenue. J’ai ressenti dans mon bas-ventre un picotement, ce désir de l’amour qui vous appelle irrésistiblement.

orgasme Le Bernin

Je me suis alors caressée, les yeux grands ouverts pour ne pas être surprise par le curé ou je-ne-sais quelle grenouille de bénitier. Quand l’extase est venue, j’ai tourné la tête vers un ange, peint sur un tableau. Celui-ci semblait me décocher une flèche en plein entre les cuisses.

C’était parti ! J’entrais comme en lévitation. J’ai du fermer les yeux et mordre mes lèvres pour que ne s’en échappe quelque Alléluia.