H. Newton est un célèbre photographe de mode d’origine allemande, connu pour ses photos de nus aux mises en scène glacées. Il est le père de ce que l’on appelle le porno-chic. Il est décédé en 2004 dans un accident de voiture à Los Angeles.

« Bien, maître », m’ont-elles répondu en chœur. J’étais au comble de l’excitation mais ne laissais jusque-là rien paraître. Cette mise en scène était des plus fantasmagoriques et tous les acteurs savaient très exactement où elle nous conduirait.

Newton érotique

Helmut Newton
Sans titre
Photographie

Les filles étaient parées comme deux jumelles. Ma femme et sa petite amie du moment avaient pris grand soin à s’habiller, se coiffer, se maquiller pour cette soirée. Lingerie fine, talons aiguilles et bas nylon pour seuls vêtements, maquillage charbon et chignons serrés pour parfaire la scène.

Elles étaient apparues dans l’appartement telles deux créatures à apprivoiser. Moi, je les voulais dociles et lubriques. Elles se tenaient là, au garde-à-vous devant moi, prêtes à satisfaire le moindre de mes désirs. Je me suis d’abord approché d’elles et j’ai longuement observé leurs beautés. Puis je me suis assis sur le fauteuil et leur ai ordonné de se mettre à quatre pattes.

L’appartement avait été choisi par notre ami photographe qui mitraillait la scène. Les bruits des flash entrecoupaient le silence. C’était un pro, ça se voyait, mais la beauté des filles avait aussi manifestement beaucoup d’effet sur lui.

Lorsque je le leur ai demandé, elles se sont approchées de moi et ont commencé à me caresser. Elles se sont occupées de mon sexe comme des déesses, suivant chacun de mes directives à la lettre. Jusqu’à l’orgasme.

J’ai ensuite demandé à notre ami de nous rejoindre. Sous mes ordres, les filles se sont employées à le satisfaire comme elles l’avaient fait avec moi. Puis je les ai autorisées à prendre congé. Elles sont parties main dans la main, s’isoler dans une autre pièce, le temps que nous reprenions nos esprits.