Les choses sont claires : le naturisme n’a, en soi, rien à voir avec l’exhibitionnisme. Le naturisme est un choix de vie, une philosophie, l’exhibition sexuelle est une pratique sexuelle. Mais, pour autant, l’un exclue t-il l’autre, a priori ?

Tout commence sur notre compte twitter. Au départ, un post un tantinet provocateur et sans doute mercantile (il faut bien vivre) invitant les twittos à regarder une vidéo tournée sur l’inénarrable Baie des Cochons, au Cap d’Agde. Le compte officiel de la Fédération Française de Naturisme s’offusque à l’utilisation du hashtag naturisme : « ce n’est pas du naturisme juste de l’exhibition sexuelle, merci de ne pas confondre… ».

FF naturisme

Si vous connaissez notre esprit de contradiction, vous ne serez pas étonnés de notre réponse : « pour beaucoup de gens aussi ouverts que vous, le naturisme lui-même est une exhibition sexuelle… chacun son naturisme ». Parce qu’après tout, on peut être à la fois authentiquement naturiste et, par ailleurs, libertin.

IDL vs FF Naturisme

Entendons-nous bien. Nous avons écrit ici et ailleurs, suffisamment d’articles sur le naturisme et le libertinage pour que les choses soient limpides. Nous avons suffisamment invité les libertins du Cap d’Agde, par exemple, à respecter les naturistes classiques (puritains, par facilité de langage) pour être au dessus de tout soupçon de ce point de vue : on peut être naturiste sans être d’aucune façon libertin.

Mais la conversation n’en reste pas là : « vous voulez absolument mêler naturisme et sexualité…pourquoi ? ». C’est bien mal nous connaître. Chez Idées Libertines, nous mêlons tout à la sexualité : l’art, la gastronomie, la musique… Alors, franchement, pourquoi pas le naturisme, d’autant qu’un nombre significatif de naturistes sont, aussi, par ailleurs (vous noterez le « par ailleurs »), libertins : « certains envisagent naturisme et libertinage comme 2 facettes d’une même idée, ne vous en déplaise, même chez vos adhérents ».

Cette fois la FF de Naturisme voit rouge. De « le naturisme n’a rien à voir avec le libertinage », on passe à « naturisme et libertinage sont totalement opposés ». Grande ouverture d’esprit. Et bien, non, monsieur, ces deux philosophies ne s’excluent pas l’une l’autre. Et au nom de quoi le feraient-elles ?

Nous arguons au contraire qu’elles ont quelques valeurs communes, dont le refus de règles établies inutiles. Réponse de la FFN : « dans toute société il y a des règles de bonnes conduite, ne pas étaler sa sexualité ou ses pratiques sexuelles a autrui ». Bonne blague ! Exactement l’argument des anti-naturistes. Dans la société occidentale, on ne se promène pas nu, sur la plage ou ailleurs. Le serpent se mord la queue…

C’est quoi l’exhibitionnisme

Reste à savoir ce qu’on entend par exhibitionnisme… S’il s’agit d’exposer sa nudité ou ses pratiques sexuelles à la vue de personnes qui ne le souhaitent pas, ça n’est ni du naturisme, ni du libertinage : la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres. Mais ça n’est certainement pas le cas sur la Baie des Cochons, dont chacun sait, au Cap d’Agde, qu’elle est LE lieu, de l’exhibitionnisme libertin.

le tweet de la discorde

le tweet de la discorde

Que dire de ce père de famille qui emmène son gamin de 8 ou 10 ans sur cette partie de la plage naturiste, pour mieux s’offusquer des pratiques sexuelles qui y ont cours ? Qui est le pervers, dans ce cas ? A l’inverse, ceux qui, parmi les libertins, se livrent à des gestes sexuels ou même sensuels dans des lieux publics fréquentés par des familles sont-ils vraiment libertins ?

Dans le cas qui nous occupe, rien de tout ça : juste des libertins naturistes qui font valoir leur droit à faire ce qu’ils veulent, dès lors que cela ne porte pas préjudice à autrui.

Libertinage et naturisme

Car oui, il existe des libertins naturistes. Pas seulement des personnes qui pratiquent parallèlement le naturisme et le libertinage sexuel. Mais des individus pour qui ces deux choses peuvent aller de pair. On les trouve au Cap d’Agde, dans les soirées naturistes des clubs libertins ou en privé. Ceux-ci sont aussi naturistes que les autres…

Car, après tout, ces deux philosophies ne partagent-elles quelque chose d’une réinvention du rapport au corps, du refus de voir ce qu’il y a sous nos épaules comme quelque chose de sale ? N’y a t-il pas dans le naturisme une aspiration à une liberté retrouvée ? N’y a t-il pas dans le libertinage l’ambition du respect de l’autre ?

Du refus des règles les plus absurdes de nos sociétés sont nés le libertinage et le naturisme. Aujourd’hui, une partie des naturistes condamne le libertinage. Quelque chose d’une époque : les minorités contre les minorités, et les extrêmes-droites, les pères-la-morale, les homophobes, les racistes, les sexistes, sont ravis.