Pour bon nombre de gens, le libertinage n’est qu’une vieille légende. Mais non, ça n’existe pas les femmes qui prennent du plaisir avec plusieurs partenaires, les couples qui s’échangent librement et sans jalousie… Utopies libertines, rêves érotiques, fantasmes éveillés, vous verrez que certains vont même plus loin.

Non mais sans déconner, le libertinage, c’est le pied. Qui n’a jamais rêvé d’un Eden du sexe où hommes et femmes libérés de leurs entraves judéo-chrétiennes, s’adonnent sans retenues aux joies du sexe et tout cela sans conséquences (ou quasiment jamais) sur leur vie quotidienne. Eh ben les libertins connaissent ça. Oui, pour de vrai. Mais que cela ne les empêche pas d’avoir encore pleins d’autres rêves et d’autres fantasmes.

utopies libertines : orgies

Caligula, film de Tinto Brass, 1979

Imagination et fantaisie sont les moteurs de la sexualité des libertins. Pas tous, je vous l’accorde, mais on se lance rarement dans l’aventure libertine pour baiser en missionnaire – ne serait-ce avec un/une autre partenaire – lumière éteinte, tous les 1ers samedis du mois.

Utopies libertines et imagination

Les libertins sont joueurs, coquins et inventifs et souvent, leurs fantasmes les transportent vers des scénarios farfelus dans lesquels ils s’autorisent à devenir les protagonistes de leurs envies les plus inavouables. Exhibitionnisme, sexe à plusieurs, candaulisme….

Vous me direz, jusque-là rien d’inédit dans le monde du libertinage. Sauf que les coquins en veulent plus, et se laissent aller à imaginer des paradis du sexe, des situations toujours plus imaginatives, des jeux et objets insensés, des possibilités sans limites….

« Souvent, quand on discute avec d’autres amis libertins, on s’amuse à imaginer ce que serait notre club idéal… », nous confie Gilles, « et pour un peu que la clientèle soit dans le même état d’esprit que nous, ça pourrait être du tonnerre. Alors, pour nous, le club serait évidemment un lieu magnifique, propre et bien agencé, dans lequel, outre les plaisirs sexuels, d’autres plaisirs viendraient agrémenter la soirée : un buffet qui nous ferait découvrir des saveurs exotiques par exemple (à la place de l’éternelle salade piémontaise pas très glamour), une playlist variée et cultivée, dosée en fonction des moments de la soirée et des lieux (Stooop à « On est pas fatigués » qui hurle dans les coins câlins ) et pourquoi pas des groupes de musiques live, des spectacles burlesques, des défilés etc… ».

Extase au Nirvana

Et certains d’aller encore plus loin dans leur délire. « Vous imaginez un parc d’attractions libertines…. un endroit où on vous accueille avec des pommes d’amour et où on trouve des manèges à sensations très très spéciales. Faire l’amour sur la grande roue, se laisser surprendre dans un train fantômes où les monstres seraient très gentils, s’amuser à plusieurs dans un des fameux châteaux gonflables de notre enfance, monter sur ce drôle de carrousel pourvu, sur ses sièges, de phallus vibrants….. Bon là on s’égare un peu, mais c’est si bon… » s’amusent S&V.

Cette tendance au jeu, à l’imagination et à la création de nouveaux « moyens « de plaisir a d’ores et déjà touché le domaine des sextoys. Vous l’aurez sans doute remarqué, les rayons des sex-shops en ligne se remplissent de vibros et autres ustensiles plus innovants les uns que les autres. Du fameux Rabbit qui a ouvert la voie, on peut maintenant s’offrir les plus performants des aneros (pour les hommes), des stimulateurs de points G phénoménaux, des machines à lécher et tutti quanti… C’est quand même fabuleux…

L’imagination au pouvoir

Sur le site Fucking Machines, vous pouvez même découvrir des machines sexuelles spécialement conçues pour le plaisir. Celles-ci, on ne peut malheureusement pas encore les acheter, mais on peut tout de même se faire plaisir en mattant des gens les utiliser. Bon, attention, ici ça peut parfois faire un peu mal, mais c’est toujours pour le plaisir.

utopies libertines Ungerer

Tomi Ungerer, Fornicon, 1970

Alors voilà, on en aura entendu de belles… L’imagination sans limites des libertins est réjouissante. Ça fait du bien de rêver dans un monde si convenu. Et encore, on aurait pu développer…sur, en vrac, les villas ou quartiers entièrement libertins (ailleurs qu’au Cap d’Agde), les soirées à thèmes, à gages, à jeux .., les clubs dédiés aux plaisirs mélangistes, les télés libertines, les magazines culturels libertins (!), les thalasso libertines, les maisons de retraite libertines pourquoi pas… Et puis d’ailleurs tiens, qu’en est-il de cette fameuse partouze à douze à Toulouse le 12/12/2012, il faut absolument que quelqu’un pense à l’organiser….

Car oui, Mesdames et Messieurs, un autre monde est possible. Que vous soyez libertins ou que vous ayez envie de le devenir ou du moins de l’essayer, le sexe n’est pas uniquement destiné à la procréation ou à donner l’illusion d’une vie de couple épanouie. On peut aussi prendre du plaisir et s’amuser, et ça, ce n’est pas une utopie.